Gendarmerie royale du Canada

Centenaire d'INTERPOL

Sur cette page

  1. Le saviez-vous?
  2. Réussites
  3. Événements et activités du centenaire
  4. Bilan prospectif

En 2023, Interpol a célèbré son 100e anniversaire.

Le Canada est un membre de longue date d'INTERPOL qui contribue activement à l'accomplissement de sa mission, qui consiste à prévenir et à contrer la criminalité en misant sur la collaboration et l'innovation.

Le saviez-vous?

  • Au Canada, le Bureau central national d'INTERPOL est situé à Ottawa et géré par la GRC. Il sert d'intermédiaire entre les autorités canadiennes et celles des autres pays membres d'INTERPOL.
  • Le Bureau central national d'Ottawa donne aux services de police canadiens accès aux outils et services d'INTERPOL, y compris une vaste gamme de banques de données sur la criminalité de partout dans le monde.
  • INTERPOL compte 196 pays membres, ce qui en fait la plus grande organisation policière au monde.
  • Vous pouvez chercher et consulter les notices rouges publiques concernant des personnes recherchées.

Réussites

Tanya Smith travaille au Bureau central national d'Ottawa, qui sert d'intermédiaire aux pays membres
  • « Je travaille au Bureau central national d'Ottawa depuis 14 ans, et j'ai pu constater personnellement toute l'importance de la communication et des partenariats pour lutter contre la criminalité transnationale. Dans notre monde qui change rapidement, de nouveaux défis se posent constamment pour la police. Je suis fière de faire partie de cette formidable équipe et je me réjouis à l'idée du travail exceptionnel qui continuera d'être accompli. » – Tanya Smith
  • Au cours du premier trimestre de 2023 :
    • une équipe de policiers, d'employés de la fonction publique et de membres civils de la GRC s'est rendue au siège d'INTERPOL à Lyon, en France :
      • l'objectif de cette visite était de mieux connaître les capacités d'INTERPOL à l'échelle internationale
      • ces démarches amélioreront les services offerts par INTERPOL Ottawa à ses partenaires policiers du Canada et d'ailleurs dans le monde, dans le but d'assurer la sécurité des foyers et des collectivités du Canada
    • la GRC a confié à une équipe d'INTERPOL Ottawa le mandat de pourchasser, de trouver, d'arrêter les fugitifs et de les traduire en justice :
      • cela s'inscrit dans le cadre de l'opération INFRA d'Interpol (recherche et arrestation de fugitifs au niveau international);
      • l'équipe se concentrera sur les fugitifs qui sont les plus importants pour le Canada et les autres pays membres d'INTERPOL
      • voilà un exemple de l'engagement de la GRC à soutenir ses partenaires à l'étranger tout en permettant à la population canadienne de profiter d'outils policiers novateurs.
    • « Les fugitifs peuvent bien courir, mais nous restons déterminés à poursuivre sans relâche notre quête de justice. En collaborant avec nos partenaires du monde entier, nous visons à faire du monde un village planétaire. » — sergent Gavin Smith
  • Au cours du deuxième trimestre de 2023 :
    • Le secrétaire général d'INTERPOL s'est rendu à la Direction générale de la GRC :
      • le commissaire lui a présenté le premier médaillon de reconnaissance (un de seulement 300 exemplaires) ainsi qu'une photo encadrée du médaillon de GRC150 et de celui du centenaire d'INTERPOL;
      • le secrétaire général a visité la Direction générale, notamment INTERPOL-Ottawa, le Centre de coordination des opérations de la GRC et une exposition consacrée au Programme BOLO;
      • la visite s'est terminée par un spectacle du Carrousel aux Cérémonies du crépuscule.
    • Dans le cadre de la plantation de 100 arbres en 2023, le premier a été planté sur les terrains de la Direction générale de la GRC.
    • L'équipe de soutien chargée de l'appréhension de fugitifs d'INTERPOL Ottawa a collaboré à plusieurs enquêtes sur des fugitifs au Canada et à l'étranger :
      • En avril 2023, un citoyen des Pays-Bas, recherché pour trafic de plus de 900 kg de cocaïne, a été arrêté à son arrivée à Amsterdam où il avait été renvoyé.
      • Le 1er mai 2023 à Toronto, l'équipe de soutien chargée de l'appréhension de fugitifs a participé au lancement de l'initiative liée aux 25 fugitifs les plus recherchés du Programme BOLO. Cette équipe appuie actuellement plusieurs enquêtes sur les 25 fugitifs les plus recherchés de ce programme.
      • En mai 2023, un citoyen canadien recherché pour une fraude de plusieurs millions de dollars qui se trouvait en Asie du Sud-Est a été renvoyé au Canada.
      • En mai 2023, l'équipe de soutien chargée de l'appréhension de fugitifs a demandé aux Services d'identité judiciaires de la GRC de confirmer l'identité d'un fugitif serbe recherché pour meurtre qui tentait d'obtenir le statut d'immigrant au Canada. Il attend maintenant d'être expulsé du pays.
      • En juin 2023, le Programme BOLO a annoncé qu'il offrait une récompense de 100 000 $ à quiconque lui fournirait de l'information sur Cody Casey. Celui-ci est recherché par le Service de police de Vancouver pour production et trafic de fentanyl et de plusieurs autres substances contrôlées. L'équipe de soutien chargée de l'appréhension de fugitifs et le Programme international de la GRC appuient activement l'enquête sur le fugitif Cody Casey.
Le commissaire Mike Duheme salue le Carrousel aux côtés de l'invité d'honneur, le secrétaire général d'INTERPOL, Jürgen Stock.
Les deux faces de la pièce commémorative du centenaire d'INTERPOL-Ottawa.
Le secrétaire général d'INTERPOL Jürgen Stock et le commissaire Mike Duheme plantent un arbre sur les terrains de la Direction générale pour donner le coup d'envoi à la plantation de 100 arbres à l'occasion du centenaire d'INTERPOL.
  • Au cours du troisième trimestre de 2023 :
    • INTERPOL-Ottawa a participé à la Journée portes ouvertes de la GRC, tenant un kiosque d'information pour les personnes présentes.
    • La 18e conférence annuelle des chefs des bureaux centraux nationaux a eu lieu à Singapore. Le directeur d'INTERPOL-Ottawa était présent pour discuter des enjeux et des possibilités.
    • Les Nations Unies ont choisi le 7 septembre pour la Journée internationale de la coopération policière. Célébrée pour la première fois en 2023, cette journée souligne le travail essentiel de la communauté mondiale de l'application de la loi pour assurer la sécurité internationale. INTERPOL-Ottawa a invité des partenaires externes de divers pays à la Direction générale de la GRC pour une célébration.
L'équipe INTERPOL-Ottawa, avec des partenaires externes de divers pays, célèbre la première Journée internationale de la coopération policière en plantant un arbre.
L'équipe INTERPOL-Ottawa participe à une journée portes ouvertes de la GRC.
  • Au cours du quatrième trimestre de 2023 :
    • INTERPOL-Ottawa a participé à l'assemblée générale d'INTERPOL :
    • Le chef de la délégation canadienne, le commissaire Mike Duheme, et des cadres supérieurs de la GRC y ont assisté pour participer au vote sur des décisions importantes concernant la politique générale, les ressources nécessaires à la coopération internationale, les méthodes de travail, les finances et les programmes d'activités. Pendant l'événement, la délégation canadienne a eu l'occasion de créer des liens et de communiquer ses expériences à ses principaux partenaires étrangers.
    • Lors de l'assemblée générale, le commissaire Duheme a aussi signé un protocole d'entente avec les autorités italiennes visant à renforcer la coopération entre le Canada et l'Italie.
    • Après l'assemblée générale, le commissaire s'est rendu au Secrétariat général d'INTERPOL à Lyon, en France, en compagnie du sous-commissaire à la Police fédérale et d'autres représentants de la GRC. On leur a présenté un aperçu complet des divers systèmes et capacités d'INTERPOL afin qu'ils puissent mieux comprendre comment les services et les capacités d'INTERPOL peuvent être utilisés par le programme de la Police fédérale de la GRC pour s'acquitter de son mandat au pays et à l'échelle mondiale.
Le commissaire Mike Duheme et le sous-commissaire à la Police fédérale Mark Flynn discutent avec une autre déléguée à l'assemblée générale d'INTERPOL.
Pendant l'assemblée générale d'INTERPOL, les cadres supérieurs du Canada ont acquis des connaissances des réalités mondiales pouvant être mises à profit pour lutter contre la criminalité transnationale.
Le commissaire Mike Duheme comprend l'importance des partenariats internationaux. Il a rencontré le directeur général de la Police d'enquête du Chili et d'autres homologues à l’étranger pendant l'assemblée générale d'INTERPOL pour nouer des liens et parler de leurs expériences.

Événements et activités du centenaire

  • Le Bureau central national d’Ottawa a coordonné la plantation de 100 arbres pour protéger l’environnement. Le premier arbre a été planté sur les terrains de la Direction générale de la GRC à Ottawa (Ontario), par le commissaire Mike Duheme et le secrétaire général d'INTERPOL Jurgen Stock. Le Bureau central national d’INTERPOL à Ottawa a terminé la plantation des 99 autres arbres pendant le quatrième trimestre.
Le gendarme Phil Emond est policier depuis cinq ans à la GRC. Il a choisi ce métier pour servir sa communauté. Il est actuellement affecté à INTERPOL Ottawa.
  • Le gendarme de la GRC Phil Emond a soumis une vidéo au concours international de vidéos pour le centenaire d'INTERPOL à l'intention des jeunes leaders policiers. Il a répondu à la question suivante : « À quoi ressemblera INTERPOL dans la prochaine génération de services de police dans le monde? »
    • Gendarme Phil Émond : « INTERPOL doit tenir compte du virage numérique dans l’ensemble de la société et surtout, s’y adapter. Si nous restons connectés à l’échelle mondiale, nous pouvons garder une longueur d’avance sur les criminels. J’ai hâte de voir ce que l’avenir d’INTERPOL nous réserve! »
  • L'assemblée générale d'INTERPOL s'est tenue à Vienne, en Autriche, en novembre 2023. Le Canada a envoyé à cet événement de quatre jours une délégation dont faisait partie le commissaire Mike Duheme.
  • En 2023 a été célébrée pour la première fois la Journée internationale de la coopération policière instaurée par l’Assemblée générale des Nations Unies, dont la date a été fixée au 7 septembre, soit le jour de la création de la Commission internationale de police criminelle.

Bilan prospectif

Depuis cent ans, le monde a changé. Mais l'objectif d'INTERPOL demeure le même : aider les services de police des pays membres à collaborer pour faire de notre monde un endroit plus sécuritaire.

Au fur et à mesure que les capacités de la police évolueront à l'échelle mondiale, le Bureau central national d'Ottawa demeurera le centre névralgique au Canada pour la lutte contre la criminalité transnationale.

Date de modification :