Gendarmerie royale du Canada

Missions en cours

Sur cette page

  1. La région des Caraïbes
  2. Ukraine
  3. Cisjordanie
  4. République démocratique du Congo
  5. Postes spécialisés
  6. Autres possibilités internationales
Des policiers et des spécialistes civils canadiens participent à de nombreuses opérations partout dans le monde
Pays ou région Langue de travail Armée ou non armée Nombre d'affectations autorisées
La région des Caraïbes Français Armée 48 tout au plus
Ukraine English Non armée 45 tout au plus
Cisjordanie English Non armée 12 tout au plus
République démocratique du Congo Français Non armée 25 tout au plus

La région des Caraïbes

À l'heure actuelle, le Canada participe au Bureau intégré des Nations Unies en Haïti (BINUH), qui appuie la Police nationale d'Haïti en offrant du mentorat et en donnant des conseils stratégiques aux cadres supérieurs et intermédiaires.

De plus, la GRC continue d'appuyer les efforts déployés par le gouvernement du Canada en Haïti en collaborant avec la Police nationale d'Haïti. Afin de soutenir les solutions mises de l'avant par Haïti, le Canada, par l'entremise de la GRC, appuie la prestation de formation policière et de programmes de formation des instructeurs pour aider la Police nationale d'Haïti à s'attaquer aux problèmes des gangs, à renforcer les mécanismes de lutte contre la corruption et à protéger la population haïtienne touchée par la violence des gangs.

Ukraine

Remarque

À l'heure actuelle, les opérations dans le cadre de l'engagement bilatéral avec la Police nationale d'Ukraine ont été suspendues en raison de l'invasion russe de ce pays. De plus, il n'y a pas de personnel canadien affecté à la Mission de conseil de l'Union européenne en Ukraine.

Mission de police canadienne en Ukraine – Engagement bilatéral

Un engagement bilatéral permet au Canada de soutenir la réforme des services de police en Ukraine. La police canadienne est déployée de façon bilatérale dans un rôle de formation des formateurs depuis juillet 2015. Des déploiements à plus long terme axés sur la formation et la police communautaire ont débuté en juin 2016.

La réforme de la police ukrainienne aide la Police nationale d'Ukraine à se transformer en un service de police moderne, responsable et transparent fondé sur des normes internationales reconnues et des pratiques exemplaires, ce qui comprend le respect des droits de la personne.

Les objectifs de la mission bilatérale du Canada consistent à soutenir la réforme de la police en Ukraine :

  • en renforçant les capacités, l'efficacité et la viabilité des services de police ukrainiens, notamment en développant des domaines d'expertise spécialisés;
  • en faisant mieux connaître les questions d'équité entre les sexes et les droits de la personne.

Mission de conseil de l'Union européenne sur la réforme du secteur de la sécurité civile en Ukraine

Dans le cadre de cette mission, les policiers canadiens donnent des conseils stratégiques en vue de la mise en place de services de sécurité efficaces, responsables et durables qui contribueront au renforcement de la primauté du droit en Ukraine.

Cisjordanie

Bureau de coordination de l'Union européenne pour le soutien à la police palestinienne

Le Bureau de coordination de l'Union européenne pour le soutien à la police palestinienne (EUPOL COPPS) (en anglais seulement) aide les autorités palestiniennes à réformer et à développer les services de police, et à assurer un soutien au système de justice pénale.

Les policiers affectés à ce bureau encadrent les membres de la police civile palestinienne, plus particulièrement les cadres supérieurs.

Dans leur rôle de conseillers, les policiers canadiens :

  • évaluent les besoins de formation de la police civile palestinienne;
  • offrent à ses membres un soutien dans les domaines de la formation et la dotation en matériel;
  • aident la police civile palestinienne à élaborer des politiques et des programmes en matière de ressources humaines, notamment en ce qui concerne :
    • les droits de la personne;
    • la perspective de genre;
  • l'intégration des questions d'égalité entre les sexes.

L'objectif est de renforcer la capacité de la police civile palestinienne en tant que force de sécurité en vue d'élaborer une solution à deux États.

Opération PROTEUS

L'Opération PROTEUS consiste en l'affectation d'une équipe canadienne pour soutenir le travail du bureau du coordonnateur à la sécurité des États-Unis (United States Security Coordinator) pour Israël et l'Autorité palestinienne à Jérusalem (en anglais seulement). À la Direction de l'application de la loi de l'Opération Proteus, les membres du personnel policier canadien travaillent comme conseillers de la police pour l'équipe du coordonnateur à la sécurité. Ce dernier encourage un travail de coordination en ce qui concerne les questions de sécurité entre Israël et l'Autorité palestinienne, et les efforts de l'Autorité palestinienne en Cisjordanie pour renforcer les capacités en matière de sécurité.

L'équipe de l'Opération PROTEUS prend aussi part à des programmes de formation pour les Forces de sécurité de l'Autorité palestinienne, notamment ceux de l'école de police palestinienne à Jéricho. Les instructeurs à cette école comprennent du personnel étranger et palestinien. Les policiers canadiens et les instructeurs étrangers encadrent les instructeurs palestiniens afin de renforcer leurs capacités pour l'avenir.

République démocratique du Congo

Des policiers canadiens prennent part à la Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la stabilisation de la République démocratique du Congo (MONUSCO), et leur rôle se divise en deux grands volets :

  1. L'équipe policière spécialisée s'occupe principalement de la lutte contre la violence sexuelle et fondée sur le sexe chez les populations vulnérables, en formant et en encadrant la police locale et en sensibilisant les communautés à ces types de violence.
  2. Les policiers appuient le mandat de la MONUSCO qui consiste à protéger les civils et à consolider la paix en République démocratique du Congo.

Postes spécialisés

Mission permanente du Canada aux Nations Unies à New York – Conseiller supérieur de la police, États-Unis

Le conseiller supérieur de la police à la Mission permanente du Canada aux Nations Unies à New York agit comme agent de liaison et conseiller pour toutes les affaires touchant la participation de la police canadienne aux missions de paix des Nations Unies. Affecté par l'intermédiaire d'Affaires mondiales Canada, le conseiller supérieur se joint à une équipe grandissante de conseillers en matière de police des quatre coins du monde.

Cour pénale internationale, Pays-Bas (La Haye)

Le personnel canadien collabore avec les équipes d'enquête pour traduire en justice les principaux responsables des crimes commis sous la compétence de la Cour pénale internationale.

Affectés à La Haye (Pays-Bas), les enquêteurs canadiens doivent souvent se rendre à l'étranger pour mener des entrevues sur le terrain et remplir d'autres fonctions d'enquête.

Institut des Nations Unies pour la formation et la recherche, Genève (Suisse)

L'Institut des Nations Unies pour la formation et la recherche (UNITAR) élabore et offre de la formation pour répondre aux besoins en matière de renforcement des capacités de personnes, d'organismes et d'institutions. Les policiers qui y sont affectés travaillent à Genève et doivent voyager à l'étranger pour donner la formation.

Autres possibilités internationales

Projet de l'Équipe d'assistance pour l'évaluation et la sélection de l'Organisation des Nations Unies

Depuis septembre 2014, des policiers canadiens participent en tant qu'instructeurs au projet de formation de l'Équipe d'assistance pour l'évaluation et la sélection de l'Organisation des Nations Unies.

Ce projet a pour but d'offrir aux policiers qui souhaitent prendre part à une mission des Nations Unies une formation de deux semaines. Celle-ci leur permet :

  • d'améliorer leurs compétences linguistiques (en anglais ou en français);
  • d'améliorer leurs aptitudes au tir et à la conduite;
  • d'en apprendre davantage sur le contexte de l'Organisation des Nations Unies;
  • d'en savoir plus sur l'entrevue d'emploi.

International Anti-Corruption Coordination Centre, Londres, Royaume-Uni

L'International Anti-Corruption Coordination Centre (IACCC) travaille à l'avancement de la justice transitionnelle et de la primauté du droit dans les pays admissibles à l'aide publique au développement, dont plusieurs sont des États fragiles et touchés par des conflits. L'International Anti-Corruption Coordination Centre reçoit des dossiers :

  • d'organismes d'application de la loi qui enquêtent sur des cas de corruption à grande échelle;
  • de nouveaux gouvernements élus sur la base de programmes de lutte contre la corruption;
  • d' organisation non gouvernementale anticorruption (par example, Transparency International).

Le renforcement des capacités fait partie intégrante de la mission de l'International Anti-Corruption Coordination Centre. Celui-ci offre régulièrement des ateliers de formation et d'autres formes de soutien aux autorités dans les pays touchés par la corruption à grande échelle, principalement en Afrique subsaharienne et en Asie du Sud-Est. Cela comprend ce qui suit :

  • formation et mentorat relativement au processus d'entraide judiciaire internationale;
  • formation de sensibilisation sur la corruption;
  • conduite d'enquêtes sur la criminalité financière;
  • techniques d'interrogation;
  • soutien direct aux enquêtes, comme la fourniture de trousses de criminalistique numérique et la formation sur l'utilisation de celles-ci, et mentorat de la part d'enquêteurs spécialisés dans la lutte contre la corruption.
Date de modification :